BARBES

Barbès-Rochechouart

plus qu’un ombre au fond d’un couloir

des affiches et des foulards

une robe en lin

dans la salle de bain

plus rien dans la tête

des livres de socio sur la moquette

j’veux encore faire le malin

mais t’es pas si belle et j’suis pas si bien

On s’aimera plus jamais avant la mort

d’autres détails d’autres décors

que des pulsions des machines

des amours passions pour des coeurs en ruines

autre monde autres destins

avec les anges du métro aérien

j’aimais les odeurs de leurs ailes

sous le métro de La Chapelle

et dans la courbe aisée des rails

avec le métal qui s’écaille

toutes ces gerbes ces flammèches

c’est ton drôle de regard sous tes drôles de mèches        (refrain)

Barbès-Rochechouart

derrière les cars de flics les rasoirs

juste un visage qui dérange

et des traces d’amour sur le corps des anges

et dans le long baiser des filles

avant que le trottoir vacille

y’a d’la salive et des gares

et tes drôles de mèches sur ton drôle de regard

Paroles et musique :

Daniel Buisson

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *