GREGORY C

 

C’était un temps de voyages lointains

d’avions qui décollent au petit matin

où l’on partageait la terre et le feu

avec de longs cris douloureux

on écrivait des blues à Mexico

on était publié à San Francisco

et le long de la Route 66

on ouvrait la boîte à épices

de la Terre

 

où sont passés Ginsberg, Evtouchenko,

Jack Kerouac et William Burrough’s

et Gregory Gregory Gregory Corso

Où est la poire de Vossniessenski,

les “Lumières de la Ville” de Ferlinghetti,

ce long poème en forme de bombe

de Corso

A l’Est à l’Ouest au Sud au Nord

je rêve encore je persévère

à garder mes yeux grands ouverts

à toutes ces visions intactes

de Kerouac

Cétait un temps déraisonnable

on avait mis trop d’herbe sur la table

mais on fleurissait Henry Miller

sur les vertes collines de Big Sur

où sont passés Ginsberg, Evtouchenko,

Jack Kerouac et William Burrough’s

et Gregory Gregory Gregory Corso ?

Où est la poire de Vossniessenski,

les “Lumières de la Ville” de Ferlinghetti,

ce long poème en forme de bombe

de Corso ?

 

Paroles et musique : Daniel Buisson

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *