HANOI BOY

Un vieux Steinway remontait la rivière

sur une jonque usée d’avant la guerre

un sergent fou jouait du Chopin

ivre de fièvre et de mauvais vin

Hanoï Boy noir dessein

des nuits dans des draps de satin

Hanoï Boy  Hi G.I.

on va brûler les chapeaux de paille (bis)

On rêvait tous de bordels annamites

de filles ambrées aux yeux fendus

des hélicos ont tourné sur le site

mais ils ne sont jamais revenus

Hanoï Boy  des nuits des jours

à pourrir sous un ciel trop lourd

Hanoï Boy des jours des nuits

à se bannir du paradis (bis)

O Dieux ! fureur et mystère

vous m’avez fait chien de guerre

Un prêtre pâle a béni nos fusils

le doigt du sergent s’est raidi sur un mi

on a jeté sa dépouille aux vautours

ce fut sa dernière nuit d’amour

Hanoï Boy des nuits des jours

à pourrir sous un ciel trop lourd

Hanoï Boy des jours des nuits

à se bannir du paradis

Un vieux Steinway remontait la rivière…

Paroles et  musique : Daniel Buisson.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *